De l’appropriation des ODD à l’engagement territorial des entreprises

Le rapport sur l’appropriation des ODD par les acteurs étatiques, coordonné par le Comité 21, montre les avancées en matière de prise de conscience de l’utilité de faire des ODD une sorte de boussole pour structurer les politiques de Responsabilités Sociétales des Organisations (RSO … car cette responsabilité ne se limite pas aux entreprises, mais à toutes les organisations publiques et privées !).

En parallèle, le MEDEF a publié une position forte sur le développement économique des territoires, et la plateforme RSE, un rapport sur la responsabilité Territoriale des Entreprises. C’est en effet sur les territoires que s’incarne l’action expérimentale de co-construction qui s’accélère depuis 10 ans. Ces trois publications auxquelles a contribué Le RAMEAU soulignent l’importance de favoriser les alliances innovantes au service du bien commun. Il est très pertinent d’en faire une lecture croisée afin de voir commet les différentes parties prenantes concernées traitent le sujet.

Téléchargez le rapport sur l’appropriation des ODD du Comité 21,

Découvrez la note de position du MEDEF sur le développement économique des territoires,

Consultez le rapport sur la responsabilité territoriale des entreprises de la Plateforme RSE

Numérique et innovation sociétale

Le numérique s’impose de plus en plus comme un levier pour la transformation des organisations. Comment impacte-t-il l’innovation sociétale ? Fort de 12 ans d’observation, Le RAMEAU a créé une plateforme de capitalisation des expériences pionnières pour en retracer le cheminement. Il est en effet essentiel de comprendre comment le numérique se positionne pour mieux en utiliser la potentialité. Au travers d’une newsletter dédiée, Le RAMEAU e fait une pédagogie synthétique.

Découvrez le centre de ressources « Numérique & innovation sociétale »

Lisez la newsletter « Numérique : un outil au service du bien commun »

Rapport  » Entreprise, objet d’intérêt collectif »

Le rapport « Entreprise, objet d’intérêt collectif » a été remis au gouvernement le 9 mars par Nicole Notat et Jean –Dominique Senard. Il fait 14 propositions pour mieux intégrer les enjeux sociaux et environnementaux.

Dans le cadre de ses travaux sur la co-construction du bien commun, Le RAMEAU a fait une analyse des principales réactions suite à ce rapport. Il souligne Il souligne l’importance, au-delà de la gestion régulatrice, de mieux prendre en compte l’action déjà réalisée par les entreprises, notamment dans le cadre de la co-construction territoriale.

Téléchargez le rapport « Entreprise, objet d’intérêt collectif »

Découvrez l’analyse du RAMEAU

#RHetTERRITOIRES, quels sont les impacts RH de l’engagement territoriale des entreprises ? 

Réalisé par l’ANDRH, en partenariat avec le groupe La Poste, la  publication #RHetTERRITOIRES présente les impacts en matière de ressources humaines de la la relation des entreprises avec les écosystèmes des territoires (monde du travail, insertion, logistique urbaine …). Un nouvel éclairage, prospectif, stratégique et opérationnel, qui souligne l’importance de mener des actions RH adaptées aux spécificités et au contexte local. Cette publication souligne les impacts effectifs sur  la fonction RH de la mise en œuvre de la loi NOTRe et de la réforme territoriale. Des regards pluriels permis par la diversité des contributeurs[1] publics, privés et institutionnels.

Téléchargez le rapport

[1] APEC, France Stratégie, AGRH, ADRHESS, groupe La Poste, Sanofi, Le RAMEAU, la société du Grand Paris, la CFDT, l’UIMM, l’association Territoires zéro chômeur de longue durée, la Fondation EDF, la chaire SNCF Logistics, la CCI Nice Côte d’Azur.

Mission « Entreprise et Intérêt général »

Le 5 janvier dernier, le Gouvernement lançait mission « Entreprise et Intérêt général ». Cette dernière doit rendre ses conclusions pour le 1er mars prochain.

Fort de 12 ans de recherche empirique sur la question, Le RAMEAU a souhaité prendre position :

      • Dans le cadre du cheminement issu des résultats du colloque du 12 janvier au CESE « Intérêt général : dès aujourd’hui l’affaire de tous ? », il a publié une Tribune en prenant cette mission comme exemple pour savoir si nous nous savons collectivement nous poser les bonnes question (Tribune « Intérêt général : nous posons nous les bonnes questions ? »).

      • Il a aussi partagé ses convictions sur les 4 axes qui ont été choisis pour structurer la réflexion de la mission gouvernemental. Il est en effet essentiel de focaliser les énergies sur les bonnes priorités. Plutôt que de vouloir encore légiférer trop hâtivement, il convient de suivre l’avis du Conseil d’Etat en privilégiant l’expérimentation. C’est la raison pour laquelle Le RAMEAU milite depuis 2015 pour un droit à l’expérimentation partenariale, extension de la Loi 2003 qui a mis en application le changement constitutionnel de 2001 (Note « Mission Entreprise & Intérêt général »).

Face au « devoir d’alliance » réclamé par 69% des Français, 81% des dirigeants d’entreprise, 86% des responsables associatifs et 87% des maires (résultats des études PHARE), nous nous devons d’être à l’écoute des besoins et des solutions qui s’inventent sur les territoires avant de vouloir trop vite normaliser un mouvement qui n’est encore qu’en phase d’émergence.

Comme en 2013 à l’occasion des Assises de l’Entrepreneuriat où Le RAMEAU avait publier un rapport sur l’Entreprise Responsable (Téléchargez la note), le laboratoire de recherche va faire part au Gouvernement des enseignements de ses travaux pour l’éclairer sur le mouvement de co-construction en cours, qui s’incarne sur les territoires. En 5 ans, 8 sur les 10 propositions faîtes à l’époque ont été mises en œuvre. Gageons qu’une fois encore la sagesse voudra privilégier le pragmatisme de l’action de terrain au dogmatisme de certaines postures d’un autre temps.

Alliance & Performance des organisations

Découvrez la nouvelle publication du RAMEAU sur « Les impacts des alliances sur la performance des organisations» !

Cette note de synthèse des travaux réalisés sur ce sujet a fait l’objet d’un cycle de publications en 2017.

Elle récapitule les éléments d’analyse des leviers de performance des différentes natures d’organisations – associations, fondations, entreprises et acteurs publics –, et souligne la complémentarité de leurs approches.

Elle qualifie les raisons pour lesquelles les alliances apportent une réelle valeur ajoutée à chacune des structures impliquées ; notamment sur la stratégie RSE pour les entreprises, sur le développement de nouveaux modèles socio-économiques pour les structures d’intérêt général, sur l’augmentation de leurs impacts pour les fondations, et sur la pertinence de la réponse apportée aux besoins d’un territoire pour les acteurs publics.

L’analyse apporte aussi un éclairage sur 4 leviers de performance communs à tous les acteurs :

  • L’émergence de modèles socio-économiques hybrides,
  • La digitalisation,
  • La transformation des compétences,
  • La diversification des modes d’évaluation.

Téléchargez ici la note de réflexion prospective « Les impacts des alliances sur la performance des organisations ».

Quels liens entre RSE, partenariats et Territoires ?

Dans le cadre du groupe de travail «Entreprises & Territoires» de la Plateforme RSE, Charles-Benoît HEIDSIECK a été auditionné le 21 novembre.

Ce fut pour Le RAMEAU l’occasion de croiser les enseignements de 3 programmes de recherche : le programme « Co-construction territoriale » initié en 2008, le programme « RSE & Partenariats » des PME lancé en 2010, et le programme quinquennal d’études PHARE 2013-2017 de l’Observatoire des partenariats sur les fragilités et la co-construction en territoire.

En quoi l’ancrage territorial est un levier de performance pour l’entreprise ? Quelle est la place des entreprises dans la co-construction territoriale ? Telles furent les deux sens de l’analyse qu’a partagé Le RAMEAU.

La « preuve de concept » des impacts des alliances stratégiques au service du bien commun est faite en matière de Performance des organisation, d’Innovation territoriale & sociétale, ainsi que de Confiance des Hommes et des territoires (cf. résultats du plan quinquennal PHARE de l’Observatoire des partenariats). Il est important de souligner que le mouvement qui s’accélère sur les territoires n’est pas une dynamique descendante à partir d’un concept partagé, mais au contraire ascendante à partir du fruit de l’expérience empirique.

A ce titre, les petites et moyennes organisations vont plus vite, et ont en la matière une réelle avance. Que ce soient les PME, les petites & moyennes associations ou les Collectivités territoriales de taille moyenne, elles expérimentent actuellement des alliances innovantes qui sont éclairantes sur l’évolution des rôles des acteurs territoriaux pour répondre aux besoins des territoires. Etre à leur écoute, c’est mieux comprendre les évolutions en cours, et surtout anticiper les changements structurants que nous sommes en train de vivre.

Il nous faut changer de regard, et donc analyser avec attention ce foisonnement d’initiatives qui lient RSE, partenariats et territoires. Certes beaucoup en resteront à la capacité d’impact local – et c’est déjà très bien à un moment d’accroissement des besoins et de raréfaction des ressources -, mais parmi elles il y a aussi les innovations qui changeront notre capacité collective à répondre aux défis de ce début de XXIème siècle. C’est cela la R&D sociétale : être capable d’inventer des réponses à la hauteur de nos enjeux économiques, sociaux, environnementaux et sociétaux.

A ne pas douter, ce sont ceux qui observeront et participeront à ce mouvement de co-construction qui sauront (ré)inventer leur propre modèle de performance à la fois pour leur développement, mais aussi leur propre modèle de pertinence pour mieux répondre aux enjeux collectifs de bien commun. C’est là un gage de pérennité dans les transformations en cours !

Un kit dédié à « l’évaluation partenariale »

A l’occasion des 10 ans de l’Observatoire des partenariats, les impacts des alliances innovantes au service du bien commun ont été débattus. Performance des organisations, innovation territoriales et sociétales, ainsi que confiance des Hommes et des territoires sont les trois résultantes des partenariats stratégiques entre acteurs riches de leurs différences.
Pour permettre aux organisations de mieux qualifier ces impacts, Le RAMEAU a conçu le kit pratique « L’évaluation partenariale ». Après 5 ans d’expérimentation, le laboratoire de recherche a publié en 2015 le référentiel « évaluation de l’utilité sociétale des partenariats ». Ce kit vient enrichir cette publication par des illustrations pratiques et une boite à outils.

Découvrez le kit pratique « L’évaluation partenariale » !

Un partenariat renforcé avec l’ORSE

A l’occasion de l’Assemblée Générale de l’ORSE, le RAMEAU a partagé les fruits de ses travaux au travers de la conférence « RSE et Territoires : vers de nouvelles alliances ! ».

L’ORSE et le RAMEAU ont aussi annoncé leur intention de renforcer leurs liens dans les prochains mois pour contribuer ensemble à ce que l’engagement des entreprises, et notamment des PME, puisse être à la fois valorisé et facilité. De nombreuses synergies existent entre les travaux respectifs de l’ORSE et du RAMEAU pour y contribuer. Gageons que cette nouvelle étape de coopération qui s’engage permettra d’accélérer le mouvement de co-construction du bien commun qui s’incarne sur le territoire.

Retrouvez la présentation « RSE et Territoires : vers de nouvelles alliances ! »

Une newsletter dédiée à la performance des entreprises

La Responsabilité Sociétale d’Entreprise s’impose progressivement comme un nouveau modèle de performance. Les alliances innovantes avec des structures de monde différent – pouvoirs publics, associations, universités – s’ancrent dans cette dynamique et en renforcent la pertinence. Depuis 2010, Le RAMEAU mène un programme de recherche « RSE & Partenariats » qui analyse les moyens pour les entreprises de faire de leur politique RSE un véritable levier de performance, en s’appuyant notamment sur des partenariats avec les structures d’intérêt général.

Dans le cadre de son cycle « Alliances & Performance », le RAMEAU, après avoir étudié l’impact de la co-construction sur la performance des territoires puis des associations, dédie un numéro à la performance des entreprises.

Retrouvez ici la newsletter sur la performance des entreprises