De nouveaux outils pour promouvoir l’engagement territorial des entreprises

Du 13 au 15 octobre 2020 s’est tenue la 14éme édition du World Forum de l’Economie Responsable sous le titre « Save the last chance », retransmise sur une plateforme en ligne depuis la CCI du Grand Lille.

Le CJD, le Réseau Alliances et Le RAMEAU ont co-organisé la conférence « De l’engagement local à l’alliance territoriale : comment valoriser le rôle des PME ? », qui a rassemblé 5 dirigeants de PME de 4 régions (Centre – Val de Loire, Grand Est, Hauts de France et Pays de Loire.

Un état des lieux de l’engagement a mis en relief les principaux résultats de l’étude « Jouer collectif en sortie de crise par les dirigeants de PME », réalisée en juillet par le CJD & l’Observatoire des partenariats. Cette étude a souligné la capacité d’engagement territorial des PME, qui articulent innovations et développement des territoires au travers de formes variées de partenariats.

A cette occasion, le CJD et Le RAMEAU ont souhaité valoriser l’engagement territorial des entreprises au travers de deux nouveaux outils :

Pour en savoir plus :14

L’engagement d’entreprises à l’honneur

Après un extrait présenté à l’occasion de la 6éme Rencontre des pionniers des alliances en Territoire (voir en replay), l’étude CJD & Observatoire des partenariats réalisée par Comisis-Opinion Way sur le « jouer collectif en territoire » a été rendue publique. Les dirigeants de PME engagées nous y exposent leurs besoins, leur regard sur l’innovation et surtout leurs pratiques partenariales. Découvrez la richesse des résultats de l’étude.

C’est à l’occasion du 3ème webinaire du cycle « L’ODD 17 en pratique », de la plateforme « Innovation territoriale en actions ! » que cette étude sur les pratiques des PME a été diffusée. A cette même occasion, le benchmark sur les pratiques ODD des grandes entreprises a lui aussi été publié. A travers l’illustration de 10 entreprises « pionnières », il expose les différentes manières d’appréhender les Objectifs de Développement Durable pour une entreprise.

Les entreprises et les ODD

C’est à l’occasion de la Rencontre de la Transition que Charles Benoît HEIDSIECK, président-fondateur du RAMEAU et Luc Bellière, président d’Ana Bell Group, ont répondu aux questions de la Députée Jennifer de TEMMERMAN sur la place des entreprises dans la réalisation des Objectifs du Développement Durable.

Après avoir rappelé les fondements de l’ODD 17 (voir support de présentation), les résultats de l’étude de l’Observatoire des partenariats sur le « jouer collectif « en sortie de crise ont été dévoilés (voir résultats de l’étude) : 84% des dirigeants d’entreprise considèrent utile, dont 36% incontournable, de faire alliance avec les collectivités et les associations pour accélérer la résilience et réduire les impacts de la crise.

Pour aller plus loin, voir le kit « ODD et entreprises ».

Les ODD en pratique

Le RAMEAU vient de publier le le rapport de recherche empirique « Appréhender le cadre systémique des ODD, de la théorique à la pratique ».

Les entreprises on un rôle privilégié dans la mutation à l’oeuvre. Retrouvez les 21 suggestions pour agir efficacement dès aujourd’hui !

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi visionner l’exposition numérique « Voyage cartographique à la (re)découverte de la diversité des territoires ».

Bonne prise de hauteur pour comprendre comment faire effet de levier sur nos défis collectifs!

3 outils pour transformer son modèle socio-économique

Pour agir efficacement, il est essentiel de s’inspirer des pratiques éprouvées par l’expérience. Dès 2013, le rapport « l’Entreprise Responsable » publié à l’occasion des Assises de l’entrepreneuriat posait les prémisses d’une réflexion collective sur l’hybridation des modèles socio-économiques. Le RAMEAU s’était engagé à éclairer ce mouvement vers une 3ème « économie passerelle », fondée sur les coopérations entre les acteurs d’univers différents.

Après 7 ans d’expérimentations, de capitalisation des pratiques pionnières, de modélisation des résultats et de conception des méthodes adaptées pour les organisations et les territoires, les enseignements sont nombreux, tout comme les outils et les acteurs pour accompagner la mise en œuvre d’une démarche ambitieuse de co-construction du bien commun pour réussir l’Agenda 2030.

 

L’essentiel :

Pour aller plus loin, le cycle « 21 jours pour convaincre » a retracé le cheminement collectif de 7 ans de recherche empirique. Les enseignements sont capitalisés dans la note prospective « l’hybridation des modèles socio-économiques en pratique » que publie Le RAMEAU le 25 septembre. Elle sera disponible sur le centre de ressources numériques « modèles socio-économiques d’intérêt général ».

Modèles socio-économiques hybrides : 21 jours pour convaincre !

Que vous soyez plutôt recherche (qu’est-ce que Le RAMEAU a découvert durant 12 ans de cheminement collectif ?), plutôt terrain (quels sont les outils pertinents pour s’informer, se former et agir efficacement ?) ou plutôt accompagnement (qui peut m’aider concrètement à m’éclairer sur les transformations des modèles socio-économiques ?) …, ce cycle est fait pour vous.

Du 5 au 25 septembre, retrouvez tous les jours sur le blog du RAMEAU le carnet de voyage sur l’étape du jour.

Le cycle « 21 jours pour convaincre »  débute aujourd’hui à l’occasion de la conférence « Intérêt général : quels nouveaux modèles économiques ? », introduite par le Secrétaire d’Etat Gabriel ATTAL, lors du Forum Mondial Convergences, et se conclura le 25 septembre à l’ONU par l’annonce par le Président de la République de la « feuille de route » des Objectifs du Développement Durable pour la France.

3 dates à retenir :

09/09 : 1ère session du MOOC « Modèles économiques associatifs » de l’ESSEC et du RAMEAU sur la plateforme Coursera.

15/09 : publication du référentiel « Modèles socio-économiques d’intérêt général » du RAMEAU chez JURIS Associations.

19/09 : webinaire « Transformer son modèle socio-économique » de la plateforme « L’innovation territoriale en actions ! ». A cette occasion sera lancé le flybook du référentiel « Modèles socio-économiques d’intérêt général ».